Les guerriers de la bouffe

Viande avariée, cantine trop grasse, maïs génétiquement modifié. Pour ces motifs ou pour d’autres, ils en ont ras-la-bouffe. Portraits de ces femmes et ces hommes qui défendent leurs convictions la fourchette à la main.

Jamie Oliver

534px-Jamie_Oliver_cropped

Flickr/CC/thebeav

Dans le petit monde de la grande cuisine, Jamie Oliver est le “chef nu”. Cet Anglais de 38 ans, star du petit écran et cuisinier professionnel, porte toujours des vêtements sous son tablier. Mais il a pour habitude de cuisiner les aliments sans chichis, en les “déshabillant” de toute fioriture. Vingt-sept programmes de télévision et dix-huit livres de recettes plus tard, ce goût pour le simple a conquis le coeur des Anglo-Saxons.

Il lutte contre la malbouffe scolaire.

Jamie Oliver lance en 2005 la campagne Feed Me Better, destinée à améliorer la qualité des repas scolaires des petits Anglais. Dans une série documentaire, Jamie’s School Dinners, le cuisinier fait la tournée des cantines afin d’éduquer enfants et parents sur l’importance d’avoir une alimentation équilibrée. Un combat qui l’a mené jusqu’au bureau du Premier Ministre. Le 10 Downing Street débloque finalement 280 millions de livres pour aider les écoles anglaises à mieux nourrir leurs élèves. Jamie Oliver est à présent à la tête d’une fondation caricative autour de l’éducation et de l’alimentation, la Jamie Oliver Foundation.

_________

Ingrid Newkirk

Ingrid_Newkirk_by_David_Shankbone_(2614532974)

Flickr/CC/David Shankbone

Ingrid Newkirk est la meilleure amie du chien. Cette Anglo-Américaine de 64 ans a dédié sa vie à la protection des droits des animaux. En 1980, elle fonde la très célèbre organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) avec Alex Pacheco, un autre militant de la cause animale. Son slogan : « Les animaux ne nous appartiennent pas, ni pour nous habiller, nous nourrir, faire des expériences, organiser des spectacles ou toute autre forme d’abus”.

Elle veut être grillée au barbecue après sa mort.

Le combat le plus emblématique de la PETA est celui contre le commerce de fourrure animale. Néanmoins, l’organisation milite aussi activement contre la consommation de viande. Ingrid Newirk fait preuve d’une grande imagination pour défendre sa cause. Elle a rédigé un testament dans lequel elle demande que sa chair soit grillée au barbecue après sa mort. PETA édite également des mini jeux vidéo pour transmettre son message. Parmi eux, la parodie sanguinolente de Cooking Mama, un jeu vidéo américain pour enfants consacré à la cuisine, où l’héroine massacre une dinde pour préparer son repas de Thanksgiving.

_________

Wu Heng

Crédits photo : Jimmy Thomson

Crédits photo : Jimmy Thomson

Il y a deux ans, Wu Heng était encore un étudiant chinois tout ce qu’il y a de plus normal. Un jour, il découvre que des restaurants de son quartier badigeonnent des morceaux de viande de produits chimiques nocifs pour les rendre plus appétissants. Un scandale alimentaire comme il y en a beaucoup en Chine. Mais pour Wu Heng, c’est l’histoire de trop.

Il défie le parti communiste dans son assiette.

En 2011, Wu Heng lance Throw It Out The Window, un site Internet consacré à la sécurité alimentaire en Chine. La plateforme est gérée par une trentaine de personnes qui postent régulièrement des informations sur les différents scandales alimentaires du pays. Une entreprise a priori risquée face à un parti communiste soucieux de sa ligne. En mai 2012, le département de la sécurité alimentaire de Shanghai convoque Wu Heng. Mais plutôt que de le réprimander, les agents officiels félicitent l’étudiant pour son travail.

_________

Tristram Stuart

11204025783_551b2cd4a1_b

Flickr/CC/emcmillanscott

Chemise et veste cintrée, Tristram Stuart ne correspond pas au cliché du militant écolo. Cet Anglais de 36 ans est un adversaire farouche du gaspillage alimentaire. En 2009 il publie Global Gâchis, un ouvrage choc qui affirme que plus d’un tiers de la production mondiale de nourriture est jeté à la poubelle alors qu’un milliard d’êtres humains souffre de malnutrition. Tristram Stuart y dénonce les pratiques de l’industrie agro-alimentaire, qui préfère jeter une tomate malformée plutôt que de la placer dans les étalages des supermarchés.

Il organise des dîners pour 5000 personnes.

Pour lutter contre ce gâchis mondial, Tristram Stuart invite des inconnus à sa table. Il organise en 2009 le premier “banquet des 5000” à Londres, un dîner géant pour 5000 convives uniquement préparé avec des aliments destinés à être jetés. La recette fait ses preuves. Treize banquets ont été organisés, dont à Nantes et à Paris, en partenariat avec l’association française Disco Soupe. D’autres événements de ce genre sont déjà prévus à Lisbonne, Bruxelles ou Marseille.

_________

Morgan Spurlock 

477px-Morgan_Spurlock_2011

Flickr/CC/Steve Jurvetson

Morgan Spurlock est un réalisateur de documentaires. En 2004, il choque l’Amérique avec son film Super Size Me, coup de semonce terrible contre la malbouffe. L’idée de ce reportage lui vient pendant un procès intenté par deux adolescentes contre McDonald’s pour “incitation à l’obésité”. Suivant la tendance des documentaires de Michael Moore, très populaire au début des années 2000, Morgan Spurlock décide de se mettre en scène devant l’oeil d’une caméra et de s’imposer un régime 100% McDonald’s qui va vite tourner au supplice.

Il ne se nourrit que de burgers pendant un mois.

Le postulat de Super Size Me est simple : pendant trente jours, Morgan Spurlock se nourrit exclusivement chez McDonald’s. Le réalisateur s’engage par ailleurs à accepter les menus “super-size” (la plus grande taille d’un repas chez McDo aux Etats-Unis) à chaque fois qu’on lui propose. Enfin, durant cette “cure”, Morgan Spurlock ralentit son activité physique afin de respecter celle de l’Américain moyen. En un mois, le réalisateur prend onze kilos et développe de nombreux problèmes de santé. Il mettra plus d’un an à retrouver son poids d’origine.

_________

Vandana Shiva

Wikimedia/CC/Elke Wetzig

Wikimedia/CC/Elke Wetzig

Vandana Shiva est une militante écologiste indienne de 61 ans. Elle affiche un parcours universitaire impressionnant : titulaire d’une licence de physique et d’un doctorat en philosophie, elle a également publié de nombreuses études en biologie. Vandana Shiva est une adversaire farouche des OGM, qui ont fait leur apparition dans le pays lors de la révolution verte des années 60. Elle fonde en 1982 l’organisation Navdanya, destinée à garantir la biodiversité en Inde.

Elle veut redonner le contrôle des cultures aux agriculteurs.

Navdanya a pour but de “protéger la nature et de garantir le droit universel à la connaissance, à la biodiversité, l’eau et la nourriture”. Pour ce faire, l’organisation a créé une cinquantaine de “banques de semence” en Inde, afin d’aider les agriculteurs à garder le contrôle de ce qu’ils peuvent semer dans leurs champs. Elle a aussi inauguré une “école de la semence” dans le nord du pays, où les fermiers indiens peuvent apprendre les principes de l’agriculture durable et garantir ainsi la sanité des sols et le futur de leur activité.

_________

José Bové

Wikimedia/CC/Jean-Marc Desfilhes

Wikimedia/CC/Jean-Marc Desfilhes

On le connaît autant pour sa moustache que ses idées. José Bové est la figure de proue du mouvement altermondialiste en France et l’ancien porte-parole de la Confédération Paysanne. Agé de 60 ans, ce Girondin a derrière lui une longue carrière de syndicaliste agricole et de militant anti-OGM. Il se présente à l’élection présidentielle française de 2007 puis devient député européen en 2009. Il assure actuellement la vice-présidence de la commission Agriculture et développement rural au Parlement européen.

Il défend le roquefort contre les États-Unis.

Le plus grand coup médiatique de José Bové date d’août 1999. A l’époque, il mène la fronde de 200  éleveurs de brebis qui vandalisent le chantier d’un restaurant McDonald’s, situé à Millau (Aveyron). Les Etats-Unis viennent de surtaxer le roquefort en représailles à l’interdiction de l’importation de boeuf aux hormones par l’Europe. Bilan : des dégats qui s’élèvent à plus de 700.000 francs (environ 107.000 euros) et une condamnation à trois mois de prison ferme pour José Bové.

_________

Carlo Petrini

Flickr/CC/Bruno Cordioli

Flickr/CC/Bruno Cordioli

Carlo Petrini est militant communiste et fin gourmet. Ce journaliste italien de 64 ans a écrit de nombreux articles culinaires condamnant la malbouffe. En 1986, il participe à une manifestation contre l’ouverture d’un restaurant McDonald’s à Rome. Entouré d’un groupe de militants, il invente alors le Slow Food, concept qui concilie plaisir de l’alimentation et respect de l’environnement et des producteurs. Le mouvement international du Slow Food est fondé officiellement trois ans plus tard, à Paris.

Il promeut la production à petite échelle.

Le mouvement Slow Food est aujourd’hui présent dans 160 pays, dont la France, et revendique plus de 100.000 membres. L’association se mobilise pour responsabiliser les consommateurs, leur apprendre à cuisiner différemment et leur faire rencontrer des producteurs locaux. Des centaines de “communautés” Slow Food existent à ce jour afin de produire une nourriture saine à petite échelle.

_________

T. Colin Campbell

Flickr/CC/Gage Skidmore

Flickr/CC/Gage Skidmore

T. Colin Campbell est docteur et l’un des plus grands avocats du régime végétalien. Agé de 69 ans, ce biochimiste américain est l’auteur de près de 300 recherches sur le sujet de l’alimentation. Parmi ses faits d’armes les plus illustres, T. Colin Campbell aurait convaincu l’ancien président américain Bill Clinton de ne plus manger de viande.

Il met en garde contre les effets néfastes de la consommation de viande.

En 2005, T. Colin Campbell publie son ouvrage le plus emblématique : The China Study. Écrit en collaboration avec son fils, ce livre reprend les conclusions d’une étude géante menée pendant 20 ans en Chine rurale et à Taiwan. Elle établit un lien entre la consommation de viande et l’état de santé, plus particulièrement le développement de maladies chroniques, dont le cancer. D’après T. Colin Campell, les personnes adoptant un régime végétalien, à base de plantes, vivent plus vieux et en meilleure santé que les autres.

Lucie RONFAUT
@LucieRonfaut
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s